CHAN 2023 : les Léopards À contraints à une victoire face aux Sénégalais pour poursuivre la compétition

Les Léopards A’ de la RDC

Les Léopards A’ de la RDC se sont compliqués la tâche dans la course vers la qualification, en concédant mercredi, un deuxième match nul, toujours de score vierge (0-0), contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, au stade du 19 mai 1956, à Annaba, en Algérie, en match de la deuxième journée du groupe C de la 7ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN). Un match nul qui place la RDC en très mauvaise position, l’obligeant simplement de battre le Sénégal à la troisième et dernière journée, le dimanche 22 janvier prochain, pour poursuivre l’aventure algérienne.
Les Léopards locaux de la République Démocratique du Congo ont été accrochés, pour la deuxième fois de suite, au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN/Algérie 2023).
En match de la deuxième journée, les Congolais ont été contraints au partage de point par les Ivoiriens (0-0). Ce qui complique sérieusement l’équation des Léopards locaux de la RDC, obligés de gagner leur dernier match ce dimanche 22 janvier face au Sénégal pour espérer une qualification. Le match va se jouer au stade 19 mai 1956 d’Alger.
Un match au-dessous de la moyenne avec un jeu décousu de part et d’autre. Le sélectionneur Otis Ngoma a aligné une équipe technique, disait-il, composée de Baggio Saidi dans les perches, le capitaine Djo Issama Mpeko et Boka Issaka dans les deux latéraux, tandis que Guy Mfingi et Ikoyo Iyembe dans l’axe central. Au milieu de terrain, l’on a retrouvé Soze Zemanga, Miche Mika et Maxi Mpia Nzengeli. Et en attaque, Jean-Marc Makusu Mundele, Jonathan Ikangalombo et Eric Kabwe.
Les deux équipes se sont illustrées par des ratés terribles. A la première mi-temps, ce sont les Eléphants qui s’en sortent avec beaucoup d’occasions de buts faisant un total de 11 tirs, dont 3 cadrés. Tandis les Léopards n’en ont eu que 6 tirs, aucun cadré.
Alors qu’on pensait retrouver un autre match à la deuxième période après la lecture de jeu par les deux entraîneurs, mais non. Les Eléphants et les Léopards sont rentrés dans le jeu avec le même spectacle caractérisé par des passes imprécises, des ratés sans pareils, faisant une série de déchets techniques. Les changements opérés par Otis Ngoma n’ont même changé la physionomie du match. Et au finish, les deux équipes se sont quittées sur le score nul et vierge.
Mais à la conférence de presse d’avant match, le sélectionneur des Léopards avait pourtant tout rassuré : «Nous avons essayé de corriger les erreurs que nous avions commises lors de notre première rencontre à nos séances d’entraînements. Les joueurs sont déterminés et pour ne pas rentrer dans le calcul, il nous faut obligatoirement faire le mieux possible face à la Côte d’Ivoire, qui a une bonne équipe. L’objectif est d’avoir les trois points», disait Otis Ngoma avant le match. Malheureusement, ils n’ont eu qu’un seul point.
Otis Ngoma reste tout de même optimiste : « On a joué avec une équipe ivoirienne qui était bonne sur le plan tactique. Le grand problème qui ronge l’équipe est qu’elle n’a pas eu le temps de s’entraîner. Il y a aussi le manque de matchs amicaux. On fait notre préparation dans une compétition qui vient de démarrer, il y a des garçons qui ne se connaissent même pas dont les binômes n’ont pas encore créés d’homogénéité. Je crois que si on arrive à gagner le troisième match et se qualifier, on va monter crescendo ».
Pour le moment, la RDC occupe la troisième place avec deux points, derrière l’Ouganda, premier du groupe avec quatre points, le Sénégal, deuxième du groupe avec trois points. La Côté d’Ivoire pointe à la queue avec un (1) point.

Nana K. (Depuis l’Algérie)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*