Delly Sesanga, un potentiel présidentiable qui tisse sa toile loin des bruits de Kinshasa

Delly Sesanga à l’étape d’Isiro

C’est loin des bruits, parfois assourdissants de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, que Delly Sesanga, leader d’ENVOL, tisse calmement sa toile, réaffirmant chaque jour qui passe son ancrage sur l’ensemble du territoire national. Pour l’instant, son entourage ne lui attribue pas d’ambitions politiques. Mais, l’appétit vient en mangeant, rappelle un adage populaire. En effet, depuis une semaine, Delly Sesanga est en tournée dans le Congo profond – une tournée qu’il a entamée par la ville de Kolwezi, dans le Lualaba, avant de passer par Kindu (Maniema) et Isiro (Bas-Uelé). Delly Sesanga s’affirme. Il a pris une stature nationale. Ce qui n’exclut plus une possible candidature à la présidentielle du 20 décembre 2023. Pour l’instant, le secret est bien gardé dans son précarré. Pour combien de temps encore ? Suspense !
Leader d’ENVOL, Delly Sesanga continue sa tournée dans le Congo profond. C’est par la ville de Kolwezi qu’il a entamé ce périple, dit de «refondation du Congo».
Partout où il est passé, Delly Sesanga est porteur d’un message d’espoir pour le Congo. Il croit en l’avenir radieux de ce pays. Mais, pour y arriver, Delly Sesanga pense que le peuple doit s’assumer et s’approprier son destin par la voie des urnes. Il est d’avis que les élections générales du 20 décembre 2023 offrent une belle occasion pour le peuple congolais, seul et unique souverain primaire, de se doter des dirigeants véritablement inscrits dans le sens de l’émergence de la RDC.
Il ne cache pas son dépit face à la gouvernance du Président Félix Tshisekedi qui s’est fondamentalement, pense-t-il, écarté de l’idéal du combat du sphinx Etienne Tshisekedi wa Mulumba, c’est-à-dire celui de la démocratie et du progrès social.
Pour l’instant, Delly Sesanga cherche à asseoir son leadership au niveau national. Nourrit-il déjà des ambitions présidentielles ? A cette question, son entourage reste évasif.
«La question n’est pas à l’ordre du jour», a confié à Econews l’un de ses proches. Avant de relativiser : «On est en politique. Tout peut arriver. Au moment opportun, le président Delly Sesanga va dévoiler ses ambitions ».
Depuis Kolwezi, Delly Sesanga récolte un franc succès. Il mesure enfin la confiance dont il jouit auprès de l’opinion publique qui, sans doute, suit de près ses interventions pertinentes à l’Assemblée nationale. Delly Sesanga impressionne. Et son discours porte.

Etape de Kolwezi

La grande annonce
Sesanga va-t-il donc s’arrêter en si bon chemin ? Franchira-t-il finalement le Rubicon en se portant candidat à la présidentielle de décembre 2023 ? Partout où il est déjà passé, la question est dans toutes les lèvres. Mais, le secret est néanmoins bien gardé dans son précarré.
A ce jour, ses proches rappellent que le président Sesanga ne se concentre pas sur cette question. «Ce qui le préoccupe beaucoup, c’est l’appropriation de son discours, de sa vision pour la refonda-tion du Congo. Dans toutes les villes qu’il a déjà visitées, l’adhésion est bien là. On constate que le peuple a véritablement mûri. Il n’est plus prêt à offrir un chèque en blanc aux politiciens. En décembre prochain, il faut s’attendre à un grand nettoyage de la classe politique. Chez nous, à ENVOL, on se met déjà en ordre de bataille. Ce qui justifie cette tournée du président Sesanga à l’intérieur du pays», a fait observer un membre influent de son précarré.
Son projet de «refondation du Congo » prédit un Congo fort et prospère. Bref, «un Congo où tout le monde vivra en paix et en sécurité. Un Congo de l’honneur et de dignité».
Le discours de la «refondation du Congo» représente donc une nouvelle chance de changement qualitatif à saisir par le plus grand nombre de Congolais, prône le leader d’ENVOL. Si bien que tous le réclament dans la course finale de la présidentielle du 20 décembre 2023.
«Il incarne la changement. Il est lui-même la voix du changement. Son combat pour la réduction du train de vie de l’Etat a reçu une très forte adhésion populaire. Alors, pourquoi ne pas se lancer à la présidentielle du 20 décembre 2023 pour amener ce changement au plus sommet de l’Etat », a indiqué un habitant de Kolwezi, présent au meeting organisé dans le chef-lieu du Lualaba.
C’est dire combien la tentation est grande pour Delly Sesanga. Candidat président de la République, il ne l’est pas encore. Mais, sur le terrain, le peuple le réclame.
Jusques à quand restera-t-il sourd à tous ces appels ? Va-t-il s’arrêter en si bon chemin après tous les espoirs que suscite son discours de la refondation de la RD Congo? Difficile à dire.
Sans doute, dans les tout prochains jours, Delly Sesanga se définira-t-il par rapport à la présidentielle du 20 décembre 2023. C’est juste une question de temps.
Le plus important est qu’en décembre prochain, la course électorale se jouera autour des idées, des programmes et non des personnalités. Delly Sesanga l’a compris. Aussi, s’est-il investi dans la tournée de la «refondation du Congo» pour porter haut sa vision d’un Congo fort et prospère.

Hugo Tamusa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*