Révision du fichier électoral : Denis Kadima lance le niveau 2 de la cascade de formations du personnel

Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a procédé au lancement, le dimanche 20 novembre 2022, du niveau 2 de la cascade de formations du personnel commis à l’opération de la révision du fichier électoral, à l’Université William Booth, dans la commune de la Gombe à Kinshasa. 1.452 participants ont pris part à cette formation.
Les membres de la plénière de la CENI, dont le secrétaire exécutif national, Thotho Mabiku Totokani, le secrétaire exécutif national adjoint, Mme Marie-José Kapinga Bondo, ainsi que des cadres de la centrale électorale ont pris part à cette cérémonie.
Les 1.452 participants à cette formation seront repartis en 136 facilitateurs, dont 58 procéduriers, 58 informaticiens, 10 juristes et 10 superviseurs techniques mobilisés pour former 1.114 formateurs électoraux provinciaux (FEP), 144 points focaux juristes, 70 membres des secrétariats exécutifs provinciaux. Lesquels comprennent les secrétaires exécutifs provinciaux, les informaticiens des SEP, les chargés de formation et sensibilisation, ceux concernés par des questions juridiques, les logisticiens et les secrétaires comptables), en plus de 124 chefs d’antennes ajoutés aux informaticiens.
«Dans quelques semaines, la Commission Électorale Nationale Indépendante va lancer l’une de plus importantes opérations de ce processus électoral qu’est la Révision du fichier électoral. Nous serons alors en contact direct avec les électeurs qui attendent de nous une prestation de qualité. Cette formation que je lance ce dimanche 20 novembre 2022 à Kinshasa se déroule simultanément dans 10 provinces qui constituent la première aire opérationnelle (AO1) de l’opération de Révision du Fichier Électoral (RFE). Il s’agit des provinces suivantes : Equateur, Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Mai-Ndombe, Mongala, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi et Tshuapa», a indiqué le numéro un de la centrale électorale.
Le président de la CENI en a donné les différentes articulations. «Cette formation va accorder une place importante à l’utilisation des kits d’enrôlement et plusieurs exercices sont prévus durant les sessions. Les participants seront également amenés à réaliser des simulations sur le remplissage des fiches et formulaires bénéficiant d’un gain de temps en mettant un terme à la lenteur jadis observée dans le chef des préposés à l’identification des électeurs, mais aussi des Opérateurs de saisie (OPS). Des sessions seront également consacrées à l’application du pré-enregistrement que les informaticiens de la CENI ont développée. Ce système d’enrôlement permettra aux requérants de pouvoir se pré-enregistrer à partir des périphériques comme un téléphone, une tablette ou encore un ordinateur où qu’ils soient. À la suite de ce pré-enregistrement, l’application va générer un QR CODE reprenant les informations fournies et qui sera, par la suite, lu au centre d’inscription. Ce dispositif présente plusieurs avantages tels que le gain de temps», a-t-il précisé.
Non sans avoir attiré l’attention des principaux concernés sur le fait qu’ils devront se montrer particulièrement attentifs aux informations à ce sujet, afin de maîtriser les moindres fonctionnalités de cette application qui est une des innovations de cette opération.
Denis Kadima Kazadi a précisé qu’«après les 3e et 4e niveaux de la cascade de formation, la CENI procédera au lancement de la collecte des données des électeurs dans les Centres d’inscription des électeurs dans la première aire opérationnelle ».
Avec CELLCOMM/CENI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*