Après la réceptionne du premier lot de kits d’enrôlement, Denis Kadima se rassure : «Avec ces machines, les élections deviennent une réalité»

Le président de la CENI (au centre) présente un échantillon du premier lot de kits d’enrôlement

Denis Kadima se rassure après la réceptionne du premier lot de kits d’enrôlement par la CENI  : «Avec ces machines, les élections deviennent une réalité»
En recevant lundi le premier lot de kits pour le lancement imminent des opérations d’enrôlement, Denis Kadima, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), n’a pas manqué de lancer une pique aux sceptiques qui doutent de sa capacité d’organiser les élections en 2023 dans le délai constitutionnel. «Avec ces machines, les élections deviennent une réalité», a-t-il lancé.

A la CENI, tout se met déjà en place pour le lancement des opérations d’enrôlement. En principe, ces opérations devaient commencer par la ville de Kinshasa et la province du Kongo Central, avant d’être étendues dans d’autres provinces. Au niveau de la Centrale électorale, le dispositif électoral est en train de se mettre en place.
Lundi à Kinshasa, la CENI a pris possession du premier lot de kits d’enrôlement, de production des cartes et services connexes, en provenance de la Corée du Sud. Trois moments forts et pleins de signification ont marqué ce grand événement.
D’abord, la réception par le rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Mme Patricia Nseya à l’aéroport international de N’djili, accompagnée de la questeur adjointe, Mme Sylvie Birimbano qui a aussi la charge de la logistique, et de la secrétaire exécutive nationale (SENA), Mme Marie-Josée KAPINGA.
Au pied de l’avion, ces membres de la centrale électorale ont réceptionné des mains des missionnaires de la CENI revenant de Séoul, ces matériels, préalables à la tenue des élections en 2023. Mme Patricia Nseya a symboliquement remis un kit à Mme Sylvie Birembano qui va s’occuper de l’entreposage et dispatching dans les sites retenus.
«Je me félicite parce que le fournisseur a respecté les dates convenues, la CENI n’ayant aucune seconde à perdre dans la mise en œuvre de sa feuille de route pour la tenue des élections en décembre 2023», s’est-elle réjouie.
La deuxième étape est intervenue au siège de la CENI. Le président Denis Kadima, entouré du 2e vice-président, Didi Manara, du rapporteur adjoint, Paul Muhindo, et du secrétaire exécutif national (SEN), Thotho Mabiku, a reçu de Mme Patricia, ces kits électoraux. «Avec ces machines, les élections deviennent une réalité», a lâché Denis Kadima, tout souriant.
La troisième et dernière étape consacrée à la simulation a eu lieu dans la salle de presse de la CENI. Certains membres du Bureau sont passés devant ces kits installés pour la capture et l’impression du spécimen. Un exercice réussi, aux dires des uns et témoignages des autres.
Les impressions foisonnent. «Cette machine intègre deux innovations majeures, contrairement aux anciens kits. Il y a le système de l’iris qui est un moyen de reconnaissance par les yeux, et le QR code, permettant ainsi de renforcer la sécurité de la carte, du fichier électoral, en éliminant complètement la question des doublons ou personnes aux empreintes douteuses ou inexistantes», a indiqué le 1er vice-président de la CENI, Bienvenu Ilanga.
Pour sa part, le 2e vice-président Didi Manara a précisé que le QR code, une fois scanné, fournit en quelques secondes les informations principales sur l’identité du détenteur de la carte sans que ce dernier ne soit obligé de les décliner. Une première dans l’histoire des élections en RDC.
«La CENI a innové en termes de temps, de la qualité de cette machine qui a l’imprimante et batterie incorporées, avec le système solaire. Ceci permet la rapidité. Nous avons développé tout ce qu’il faut pour des élections en 2023», affirme Paul MUHINDO.
«Nous rassurons tous les Congolais et les partenaires que les élections auront bel et bien lieu dans le délai constitutionnel, qu’ils fassent confiance à notre Institution d’appui à la démocratie», a conclu le secrétaire exécutif national de la CENI.
Par ailleurs, ce premier lot est arrivé, quelques jours seulement après que la porte-parole ait lancé la production à Séoul en Corée du Sud.
La première quantité livrée par MYRU SYSTÈMES Co Ltd, va servir exclusivement au test grandeur nature que la CENI organise un de ces quatre matins dans quatre aires pilotes, afin de permettre à ses techniciens et informaticiens de prendre connaissance de l’outil et comprendre son mode de fonctionnement avant la production de la nouvelle carte d’électeur de la RDC.
Avec l’arrivée de ce premier lot, les élections en RDC dans le délai constitutionnel deviennent irréversibles. Et le nouveau management tient à l’inclusivité et la fiabilité du processus électoral en cours pour des élections voulues crédibles, transparentes et apaisées.

Tighana Masiala

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*