La SGR dissipe tout malentendu : « Tous les véhicules qui passent sur le tronçon  Lubumbashi – Kasumbalesa s’acquittent de tous les droits de péage »

Y aurait-il coulage des recettes de péage sur la route Lubumbashi – Kasumbelesa, dans la province du Haut-Katanga ? Des informations en sens divers sont distillées dans l’opinion publique faisant état de graves dysfonctionnements dans la perception des droits de péage. Interpellée, la Société de gestion routière (SGR), gestionnaire du péage sur ce tronçon, a tenu à rétablir la vérité.

Pour remettre les pendules à l’heure et dissiper tout malentendu, la Société de gestion routière (SGR), qui gère les droits de péage sur ce tronçon depuis son siège social de Lubumbashi, n’a pas tardé à réagir.

Dans une déclaration parvenue à Econews, la SGR rétablit les faits et donne les détails sur le dispositif mis en place pour la gestion du péage sur la route Lubumbashi – Kasumbalesa.

Dans sa déclaration, le SGR précise : « En effet, au mois de mars 2022, monsieur le vice-gouverneur du Haut-Katanga accompagné de monsieur Philippe Kibawa directeur du service de l’Anti-fraude, avaient trouvé certains chauffeurs des camions remorque à Mokambo sans aucune preuve de droit de péage ».

Dans un exercice de pédagogie, la SGR rappelle que « les camions, qui stationnent sur la nationale au niveau de l’ancien poste de Kasumbalesa, sont ceux qui attendent leurs accès aux différents services au niveau de +Whisky+ pour la suite des formalités d’usages et aussi pour le paiement de la taxe de la mairie ». Et d’ajouter ; « Quant aux stationnements d’avant et après le nouveau poste de péage les mobiles nous sont inconnus. Le péage travaille au quotidien et étroitement avec une Banque de la place ainsi qu’avec le Gouvernorat de province du Haut-Katanga, comme son organe de contrôle ».

Une preuve de plus que la SGR ne se reproche de rien, elle indique, dans sa déclaration, que « le Parquet général près la Cour d’appel du Haut-Katanga a ouvert en son temps, un dossier Judiciaire qui a démontré et prouvé avec preuve à l’appui que tous les véhicules qui passent sur le tronçon Kasumbalesa – Lubumbashi s’acquittent de tous les droits de péage ».

Il va de soi que s’il est prouvé qu’il y aurait des agents véreux qui seraient impliqués dans une quelconque fraude, des sanctions sévères seront appliquées à leur encontre, promet la SGR.

Econews

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*