Projet de Renforcement des systèmes de surveillance de Maladies en Afrique Centrale

Unité de gestion du programme de développement du système de santé
(UG – PDSS)
Projet de Renforcement des systèmes de surveillance de Maladies en Afrique Centrale
(REDISSE IV)

Financement IDA
APPEL A MANISFESTATION D’INTERET

Sélection et Recrutement d’un Consultant firme pour la Conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance inter opérable dans le cadre de « Une Santé ».
No. de Prêt/Crédit/Don : ID Projet : P160-ZR.
No. De référence : ZR-DRC-MSP-295894-CS-QCBS.

Le Programme de Renforcement des systèmes Régionaux de Surveillance des Maladies (REDISSE) dans sa composante-1, se rapporte à la Surveillance et au Renforcement au Système d’information Sanitaire pour prévenir, détecter et répondre rapidement aux épidémies à l’interface homme-animal-environnement.
Vu les résultats obtenus à l’Evaluation Externe Conjointe, il parait impérieux, voire urgent de doter la République Démocratique du Congo d’un système de Surveillance efficace qui soit interopérable et interconnecté entre les différents secteurs de la santé Humaine, animale et environnement (selon l’approche « One Health »).
Le système de surveillance électronique contribuera à l’amélioration des capacités de surveillance à tous les niveaux pour l’analyse et le croisement des données (épidémiologique, cliniques, de laboratoire, d’analyses environnementales, de sécurité et de qualité des produits, et bio-informatiques).
Pour ce faire, un consultant firme avec une expérience avérée dans la conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance devra être identifié et recruté.
Il aura la responsabilité de concevoir un système tel qu’à tout instant, les informations de la surveillance en santé humaine, animale et environnementale soient captées, analysées, stockées et diffusées à qui de droit en vue de déclencher en temps réel des mesures appropriées et nécessaires pour une réponse adéquate à tout évènement présentant une menace de santé publique.
Les termes de référence (TDR) détaillés joints à cet Appel à Manifestation d’intérêt sont également disponibles aux sites www.pdss.cd et www.mediacongo.net.
L’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé UG PDSS invite les Cabinets admissibles « Consultants » (firme pour la Conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance inter opérable dans le cadre de « Une Santé », à manifester leur intérêt à fournir les Services.
Les cabinets (firme) intéressés à manifester leur intérêt sont invités à fournir des renseignements sur leur expérience et leurs qualifications requises dans le domaine devront soumettre une proposition technique et financière en fonction des besoins exprimés ces Termes de Références.
Les candidats consultants Firmes seront sélectionnés selon la méthode de sélection fondée sur la Qualité et le Coût, conformément au règlement de passation de marchés pour les emprunteurs sollicitant le FPI, édition Juillet 2016 revu en Novembre 2017 et Octobre 2018.
Le dossier de candidature déposé sous pli fermé doit comprendre les éléments suivants :

  • Une manifestation d’intérêt écrite en langue française, qui devra être déposée à l’adresse mentionnée ci haut, par courrier physique;
  • Un dossier complet d’identification et d’inscription du maître du cabinet au tableau de l’ordre des avocats;
  • Le certificat d’aptitudes professionnelles d’avocat (CAPA) du maître du cabinet;
  • Une présentation du maître du cabinet, mentionnant clairement le domaine de compétence, les statuts, les personnes mandatées pour représenter la structure, le nombre d’années d’expérience;
  • Les attestations certifiant la bonne exécution des missions similaires avec en attaché les rapports préparés par le cabinet d’avocats (minimum deux similaires);
  • Une recommandation du procureur près la cour d’appel.
    Un Consultant sera sélectionné selon la méthode de sélection : Méthode de Sélection fondée sur les Qualifications des Consultants (SQC) énoncée dans le Règlement de passation de marchés. Des informations supplémentaires peuvent être obtenues à l’adresse ci-dessous pendant les heures de service de 09 heures à 16 :00, heure locale.
    Les manifestations d’intérêt doivent être transmises sous forme écrite et sous plis fermé à l’adresse ci-dessous au plus tard le Mercredi 24 août 2022 à 16 heures, heure locale avec comme mention sur l’enveloppe : « ZR-DRC-MSP-295894-CS-QCBS AMI Sélection et Recrutement d’un Consultant firme pour la Conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance inter opérable dans le cadre de « Une Santé » » à l’adresse :
    Croisement des avenues huileries et Tombalbaye, Concession INRB, Commune de la Gombe.
    Téléphone : +243 815 586 623 ; +243 999 303 915
    E-mail : pdssmsp.rdc@pdss.cd, pdssmsp.rdc@gmail.com avec copie à adekumbu@gmail.com
    Pour l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé.
  • Une manifestation d’intérêt écrite en langue française, qui devra être déposée à l’adresse mentionnée ci haut, par courrier physique;
  • Un dossier complet d’identification et d’inscription du maître du cabinet au tableau de l’ordre des avocats;
  • Le certificat d’aptitudes professionnelles d’avocat (CAPA) du maître du cabinet;
  • Une présentation du maître du cabinet, mentionnant clairement le domaine de compétence, les statuts, les personnes mandatées pour représenter la structure, le nombre d’années d’expérience;
  • Les attestations certifiant la bonne exécution des missions similaires avec en attaché les rapports préparés par le cabinet d’avocats (minimum deux similaires);
  • Une recommandation du procureur près la cour d’appel.
    Un Consultant sera sélectionné selon la méthode de sélection : Méthode de Sélection fondée sur les Qualifications des Consultants (SQC) énoncée dans le Règlement de passation de marchés. Des informations supplémentaires peuvent être obtenues à l’adresse ci-dessous pendant les heures de service de 09 heures à 16 :00, heure locale.
    Les manifestations d’intérêt doivent être transmises sous forme écrite et sous plis fermé à l’adresse ci-dessous au plus tard le Mercredi 24 août 2022 à 16 heures, heure locale avec comme mention sur l’enveloppe : « ZR-DRC-MSP-295894-CS-QCBS AMI Sélection et Recrutement d’un Consultant firme pour la Conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance inter opérable dans le cadre de « Une Santé » » à l’adresse :
    Croisement des avenues huileries et Tombalbaye, Concession INRB, Commune de la Gombe.
    Téléphone : +243 815 586 623 ; +243 999 303 915
    E-mail : pdssmsp.rdc@pdss.cd, pdssmsp.rdc@gmail.com avec copie à adekumbu@gmail.com
    Pour l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé.

TERMES DE RÉFÉRENCE
Sélection et recrutement d’un consultant firme pour la conception, la mise en place, et la mise en œuvre des systèmes électroniques de surveillance inter opérable dans le cadre de « Une Santé ».

I. Contexte
a. Introduction
Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a obtenu auprès de l’Association Internationale de Développement (IDA), un financement de l’ordre de 150 Millions $US, dont 75 Millions $US de Don et 75 Millions $US de Crédit, pour la mise en oeuvre de la phase IV du Projet Régional de Renforcement des systèmes de surveillance des maladies (REDISSE) en Afrique Centrale; et a confié à l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé (UG-PDSS), dont l’ancrage est situé auprès du Secrétariat Général du Ministère de la Santé, la mission de gérer sur le plan technique et fiduciaire les différents projets financés par la Banque mondiale et d’autres partenaires.
Le Projet de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE) est multisectoriel et vise à renforcer les capacités nationales et régionales de lutte contre les menaces de maladies au niveau de l’interface homme-animal-environnement, source de la plupart des nouveaux agents pathogènes à tendance épidémique connus. Il vise à pallier les lacunes et faiblesses de la surveillance des maladies, de la préparation et des systèmes de riposte dans tous les pays participants et soutient les efforts menés par chaque pays pour accroître la résilience des systèmes de santé animale et humaine des pays de la sous-région afin de mieux prévenir et lutter contre les flambées de maladies infectieuses.
Les ministères sectoriels bénéficiaires et impliqués dans la mise en oeuvre du REDISSE sont les suivants : Ministère de la santé (Lead), Ministère de Pêche et Élevage et Ministère de l’Environnement.
Les objectifs de développement du projet sont de : (i) renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies dans les Pays participants; et (ii) fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence admissible.
Pour ce faire, le programme REDISSE s’articule sur quatre (4) composantes :

Composante 1 : Renforcement de la Surveillance et des capacités de laboratoire pour rapidement détecter les épidémies.
Composante 2 : Renforcement des capacités de planification et de gestion des urgences pour réagir rapidement aux épidémies.
Composante 3 : Développement des effectifs en santé publique.
Composante 4 : Renforcement des capacités institutionnelles, gestion de projet, coordination et plaidoyer.

b. Justification
La composante-1 du programme de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE) se rapporte à la surveillance et au renforcement au système d’Information sanitaire pour prévenir, détecter et répondre rapidement aux épidémies à l’interface homme-animal-environnement. Vu les résultats obtenus à l’Evaluation Externe Conjointé, il parait impérieux, voire urgent de doter la RDC d’un système de surveillance efficace qui soit interopérable et interconnecté entre les différents secteurs de la santé humaine, animale et environnementale (selon l’approche « One Health»). Le système de surveillance éléctronique contribuera à l’amélioration des capacités de surveillance à tous les niveaux pour l’analyse et le croisement des données (épidémiologiques, cliniques, de laboratoire, d’analyses environ-nementales, de sécurité et de qualité des produits, et bio-informatiques).
Pour ce faire, un consultant firme avec une expérience avérée dans la conception, la mise en place, et la mise en oeuvre des systèmes électroniques de surveillance devra être identifié et recruté. Il aura la responsabilité de concevoir un système tel qu’à tout instant, les informations de la surveillance en santé humaine, animale et environnementale soient captées, analysées, stockées et diffusées à qui de droit en vue de déclencher en temps réel des mesures appropriées et nécessaires pour une réponse adéquate à tout événement présentant une menace de santé publique.

II. Objet de l’activité
La présente activité a pour objet de renforcer les capacités de la RDC en surveillance épidémiologique des épidémies et évènements de santé publique selon l’approche « One Health »..
Ce dispositif de système de surveillance épidémiologique sera une pièce maîtresse dans la coordination et la gestion des épidémies et des événements de santé publique en RDC. Ce système sera développé en bâtissant sur l’existant. De manière spécifique, il s’agit de recruter une firme en vue de concevoir et de mettre en place un système électronique de surveillance selon l’approche «One Health», lequel contribue au renforcement du système d’informations sanitaires dans le contexte de la surveillance épidémiologique.

III. Besoins exprimés par les parties prenantes
A. Collecte
Pour assurer la qualité de données et l’interopérabilité entre les systèmes de surveillance existants, la configuration des fiches individuelles par maladie devra être faite.
Les fiches ci-dessous sont à configurer par secteur :

  1. Santé humaine
    Outre les 22 maladies sous surveillance, toutes les autres maladies devraient disposer d’un formulaire dans l’application accessible sur téléphone ou tablette. Il s’agit des 22 maladies et événements ci-dessous : Choléra, Chikungunya, COVID-19, Diarrhée sanglante, Diarrhée et déshydratation chez l’enfant de moins de 5 ans, Fièvre Hémorragique Virale, Fièvre jaune, Méningite, Monkey pox, Paludisme, Paludisme avec TDR+, Peste, PFA, Rougeole, Tétanos néonatal, Coqueluche, Fièvre Typhoïde, Dracunculose, Décès maternel, Rage, Infection Respiratoire Aiguë, Grippe.
  2. Santé animale
    Pour ce qui concerne la santé animale, il va être question de développer un middleware permettant de faire un envoi automatique des données sur la plateforme « One Health DRC » depuis l’application EMA-I en cours d’utilisation au niveau de SENES.
    Comme repris sur la fiche de collecte, les données collectées sur les animaux devraient être groupés en catégories ci-dessous :
  3. Informations générales
  4. Espèces animales
  5. Maladies
  6. Echantillons
  7. Laboratoire
  8. Mesure de contrôle
  9. Photo
    Après leur validation, quelques indicateurs clés devraient être exportés de la plateforme «One Health DRC » vers le DHIS2 (entrepôt de données national) et SMART (application de collecte de données sur les patrouilles, utilisée par l’ICCN)
  10. Santé environnementale
    Vu que la santé environnementale collecte les informations sur les animaux sauvages similaires à celles de la santé animale, le même formulaire leur sera fourni pour la collecte d’informations sur ces animaux sauvages..
    Pour ce qui concerne les informations sur l’environnement proprement dit, un formulaire synthèse sera conçu pour capter les informations concernant le sol (cultures, déforestations, grands aménagements fonciers, glissements terrains, feu de brousse, volcans, inondations …), l’air (qualité de l’air, …), l’eau (qualité de l’eau, teneur en plombs, arsenic, microorganismes polluants …), et le sous-sol.

B. Analyse et validation des données
• Création d’un tableau de bord avec des graphiques reprenant les indicateurs clés dans la plateforme «One Health DRC» ;
• Exploration des données à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ;
• Possibilité d’exporter les données en MS EXCEL ;
• Possibilité d’analyser les données par provinces, territoires et zones de santé en utilisant les cartes;
• Possibilité de faire les analyses croisées sur la base de données collectées en santé humaine, animale et environnementale;
• Prévoir la validation des données sur la plateforme à différents niveaux.

IV. Mission du consultant
Le consultant aura pour mission :

  1. Analyser les besoins exprimés dans le cahier de charges, étape cruciale dans le développement d’une application, qui permet de décrire le type de solution souhaité par les Ministères sectoriels, son utilisation et ce que le ministère en attend;
  2. Elaborer une stratégie de système de rapports électroniques intégré en temps réel pour la surveillance de la santé publique avec l’implication de partenaires et de parties prenantes multisectoriels de même que les plans opérationnels, les normes de données et des plans d’interopérabilité et de partage de données;
  3. Définir l’architecture du système à mettre en place tenant compte des applications déjà fonctionnelles pour la gestion des données de surveillance notamment DHIS2 tracker et Ewars en santé humaine, SMART en santé environnementale et EMA-I, KOBOCOLLECT et SIG en santé animale;
  4. Elaborer les SOP, les procédures et les principes directeurs de la surveillance électronique interopérable et inter connectée qui lient les outils électroniques au système de gestion des informations de différents secteurs et entités (dont les laboratoires) ainsi que des plans de formation;
  5. Déterminer les spécifications fonctionnelles & techniques par le choix des langages et éléments à utiliser, l’estimation de la durée de développement, la définition de l’architecture de l’application (structure générale, organisation des éléments et relations entre eux, ergonomie), la détermination des attendues de l’application précisant les fonctions;
  6. Effectuer le développement spécifique de l’application à partir des spécifications définies en employant les langages de programmation nécessaires, et la création des IHM (Interface Homme Machine) selon les spécifications du ministère;
  7. Tester l’application avant son intégration pour garantir son efficacité, et vérifier la conformité du logiciel aux spécifications approuvées dans le cahier des charges;
  8. Elaborer un guide d’utilisation de l’application;
  9. Assurer la formation des administrateurs des entités concernées au niveau national;
  10. Elaborer la documentation technique de l’application;
  11. Assurer la maintenance corrective de la plateforme pendant 12 mois;
  12. Proposer les spécifications techniques du serveur sur lequel sera logée la plateforme en République Démocratique du Congo;
  13. Définir la configuration logicielle et matérielle du serveur à acquérir qui sera capable de supporter des accès multiples sans altérer les performances du système;
  14. Définir la bande passante minimale qui permettra d’accès à l’application sans difficulté;
  15. Proposer un système d’hébergement local sur une connexion d’un opérateur local et qui soit connecté sur le point d’échange (KINIX) pour faciliter l’accès à l’application.

V. Profil et qualification du consultant Firme
1) Avoir au moins cinq ans d’existence depuis la création de l’organisation;
2) Avoir son siège social en RDC, et être en règle avec l’état congolais (Numéro d’immatriculation au RCCM, Identification nationale, numéro d’impôt, attestation fiscale à jour, impôt sur le revenu professionnel à jour, etc.;
3) Présenter au moins 3 références;
4) Présenter les CV d’au moins deux personnes qui répondent aux exigences ci-après :

a) Compétences techniques

  1. Avoir au moins une licence en Informatique ou autre diplôme jugé équivalent;
  2. Avoir au moins cinq ans d’expérience professionnel dans le Développement d’applications web dynamiques et mobile;
  3. Avoir au moins cinq ans d’expérience dans les outils open-source de collecte de données mobiles (ODK Collect, et autres.);
  4. Avoir au moins cinq ans dans la programmation avec Android Studio ou autre plateforme de développement pour mobile;
  5. Avoir une bonne maîtrise du français et une bonne pratique de l’anglais peut être un atout;
  6. Avoir des fortes compétences en mathématiques (algorithmes, et analyses);
  7. Avoir une bonne connaissance du système de santé de la RDC;
  8. Avoir une bonne connaissance des interfaces de programmation (API) qui permettent de coder plus facilement les applications;
  9. Avoir une bonne maitrise de la suite bureautique Microsoft office et ou Libre Office, des langages de programmation (PHP, Perl, html, XTML, JavaScript, et autres), et de Système de gestion de base de données MySQL ou Maria DB, et PostgreSQL, SQLite;
  10. Avoir au moins cinq ans d’expérience professionnelle dans l’utilisation des feuilles de styles avec CSS3, et Bootstrap ;
  11. Avoir une bonne pratique des outils de traitement d’images (type Photoshop ou de Gimp);
  12. Avoir développé une application similaire au cours des trois dernières années (fournir la liste et url des sites déjà réalisés) dans le développement des sites web;
  13. Être capable de travailler en équipe et animer des réunions;
  14. Avoir l’esprit de créativité, d’initiative dans la création du design d’un site web ;
  15. Être capable d’accompagner le ministère dans la maintenance de l’application.
  16. Avoir une connaissance sur l’approche « One Health »
  17. Avoir des compétences sur le déploiement d’un système intégré « One Health »

b) Qualités personnelles

  1. Bonne capacité de communication;
  2. Pedagogue;
  3. Goût de l’échange;
  4. Rigueur et Sens pratique ;
  5. Autonomie et sens de responsabilité ;
  6. Adaptabilité;
  7. Passion du monde des nouvelles technologies.

VI. Durée de la mission et livrable
La durée de la mission est de 3 mois tout au plus. Le consultant firme basée à Kinshasa prendra ses fonctions immédiatement après la signature du contrat avec l’UGP. Une semaine de prise des contacts avec les différents services administratifs, scientifique, sanitaires … lui seront accordée avant de présenter son plan de travail au CTP. Il présentera les résultats de la mission au CTP au cours de la dernière semaine de la mission.

VII. Mode de recrutement et dossier de candidature
Les Candidats consultants (Firme) devront soumettre une proposition technique et financière en fonction des besoins exprimés dans ce TDR.
Les candidats consultants Firmes seront sélectionnés selon la méthode de sélection fondée sur la qualité et le coût , conformément au Règlement de passation des marchés pour les emprunteurs sollicitant le FPI, édition Juillet 2016 revu en Novembre 2017 et Octobre 2018.
Les candidats présélectionnés seront soumis à un entretien avec un jury.
Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :

  • Une lettre de motivation de deux pages maximums;
  • Une proposition technique et financière en fonction des besoins exprimés
  • Les CV d’au moins 2 Experts de la firme;
  • Les copies des diplômes et autres documents utiles sur les références de ces Experts
  • Les justificatifs témoignant de chacune des exigences pour la firme.