Répondant à l’appel du Chef de l’Etat, le CDR de Jean-Lucien Bussa exhorte les Congolais à la cohésion nationale

Le Courant des Démocrates Rénovateurs (CDR en sigle), sous l’autorité morale de Jean-Lucien Bussa, n’est pas indifférent à l’appel à la mobilisation générale lancé par le Chef de l’Etat dans son message à la nation du 3 novembre 2022. Devant le péril provoqué par l’agression de la coalition Rwanda-M23, le CDR a réagi, par le biais d’un communiqué signé par son président national a.i, Alexis Mondonge Bambulu.
Dans ce document, le CDR dénonce avec fermeté l’agression de la RDC par les terroristes de M23, soutenus par le Rwanda, tout en exprimant sa «profonde compassion à l’endroit des compatriotes victimes de cette agression qui n’est pas la première du genre».
«En effet, les agressions venues ou occasionnées par le Rwanda, s’appuyant sur des prétextes fallacieux (la poursuite des FDLR hutu en territoire congolais) ou par fausses rébellions interposées, ne se comptent plus. Elles occasionnent par la même occasion de fâcheux déplacements des populations avec leur corollaire : implantation dans les camps des réfugiés (dans leur propre pays) dans des conditions de vie insoutenable aggravées par le manque de nourriture, d’eau potable, d’hygiène et avec le risque de propagation de certaines maladies d’origine hydrique ou des épidémies, notamment le cholera ou le Covid-19 », rappelle le CDR dans son communiqué. Et de préciser : «Le CDR n’a jamais caché son adhésion à la vision du Chef de l’Etat et son appartenance à l’Union sacrée de la Nation, plate-forme politique unissant toutes les formations politiques soutenant entre autres, la réélection de Félix Tshisekedi en 2023 ».
De ce fait, « le CDR réitère son soutien à Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, Chef de l’Etat, commandant suprême des Forces armées et de la Police nationale ainsi que le gouvernement de la République pour son engagement, pour sa détermination à mettre hors d’état de nuire les ennemis de la République Démocratique du Congo ». Il salue, par ailleurs, «l’engagement et la détermination de nos forces armées qui ne ménagent aucun effort pour bouter les ennemis de la paix hors du territoire national pour assurer la sécurité nationale et la stabilité du pays. Le CDR ne veut pas se laisser prendre au piège du langage diplomatique et surtout de la langue du bois concernant le véritable agresseur de la RDC ».
Aussi, appelle-t-il «la communauté internationale, les Nations Unies, l’Union européenne et l’Union africaine à désigner clairement et sans hypocrisie le Rwanda comme pays agresseur de la République Démocratique du Congo et notamment à lui demander de retirer, sans conditions, ses troupes de la RDC ».
Patriotisme et nationalisme obligent, le CDR promet qu’il «ne laissera jamais s’accomplir le plan machiavélique du Rwanda et de certaines multinationales pour réussir la balkanisation de la RDC. Porte ouverte pour le pillage de nos ressources naturelles ».

Michel Masudi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*