Le temps s’est arrêté jeudi à Lubumbashi avec l’enrôlement de Moïse Katumbi

Jeudi à Lubumbashi, dans la commune de la Ruashi, le temps s’est arrêté avec l’enrôlement de Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement.
Candidat à la présidentielle de décembre 2023, Moïse Katumbi vient, par cet acte d’enrôlement, déjouer les mauvais pronostics qui lui reniaient la nationalité congolaise. Congolais, Moïse Katumbi l’est donc sur toute la ligne – la carte d’électeur faisant foi. Ce n’est pas pour autant que la bataille est gagnée. L’enrôlement aux élections n’est qu’une étape. La plus grande – en tout cas la plus décisive – se jouera à la Cour constitutionnelle au moment de la validation de sa candidature à la prochaine présidentielle. Le sujet n’est pas encore à l’ordre du jour.
Pour l’instant, son état-major savoure l’acte patriotique de son leader qui, en se faisant enrôler, confirme qu’il sera de la prochaine course électorale.
Sur son compte twitter, son plus fidèle d’entre tous, Salon Idi Kalonda, dit Salomon SK Della, ne cache pas sa joie : «Le Président Moïse Katumbi s’est fait enrôler ce 26/01 à L’shi. Il appelle tous les Congolais à suivre son exemple. S’inscrire sur les listes électorales, c’est prendre son destin en main et réduire les possibilités de fraude. Aujourd’hui se jouent en partie les élections en RDC».
Bien avant, Salomon SK Della, également conseiller spécial et politique de Moïse Katumbi, avait relayé le message de son leader qui appelait «tous les Congolais à suivre son exemple », soulignant que «s’inscrire sur les listes électorales, c’est prendre son destin en main et réduire les possibilités de fraude. Aujour-d’hui se jouent en partie les élections en RDC»

Econews