La BAD investit 20 millions USD dans un fonds de capital investissement ciblant des projets d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé une prise de participation de 20 millions USD dans Evolution Fund III, un fonds panafricain de capital-investissement spécialisé dans les énergies propres et durables, qui mobilise environ 400 millions USD dans des actifs d’énergie renouvelable et d’efficacité des ressources en Afrique subsaharienne sur une période de 10 ans.
Inspired Evolution Inves-tment Management est un gestionnaire de fonds bien établi, avec plus de 15 ans d’expérience. Il a déjà investi plus de 310 millions USD dans des projets d’énergie renouvelable dans des pays africains. Par l’intermédiaire de ses fonds précédents, le gestionnaire de fonds a réalisé 21 projets d’énergie renouvelable d’une capacité de production totale de deux gigawatts.
L’Evolution Fund III a pour ambition d’élargir sa portée géographique et technologique afin d’intégrer l’Afrique du Nord ainsi que plusieurs pays d’Afrique subsaharienne et des modèles commerciaux d’énergie décentralisée comme facteur clé d’atténuation des changements climatiques et de transition énergétique. Le soutien de la Banque va contribuer à produire 2.162 mégawatts supplémentaires d’énergie renouvelable, à réduire les émissions de CO2 de 1,8 million de tonnes et à une croissance verte et durable à travers l’Afrique. Il va faciliter la création de 2.480 emplois à temps plein, en s’appuyant sur les résultats obtenus par les fonds Evolution I et II qui ont généré environ 1.309 emplois, dont 22 % occupés par des femmes.
Kevin Kariuki, vice-président de la Banque africaine de développement chargé du Complexe électricité, énergie, changement climatique et croissance verte, a déclaré que la Banque s’engageait à renforcer son portefeuille de projets d’énergie renou-velable et à encourager l’investissement privé dans des solutions énergétiques renou-velables et efficaces.
«Le Fonds Evolution III est en bonne position pour investir des capitaux indispensables dans des voies de développement à long terme, à faible émission de carbone et résili-entes aux changements climatiques, qui permettront aux pays africains d’atteindre l’objectif d’un avenir juste et net zéro», a déclaré M. Kariuki.
L’investissement de la Banque dans Evolution Fund III s’aligne sur ses objectifs opérationnels, les «High-5», en particulier l’objectif «éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie», dans le cadre de son «New Deal» sur l’énergie pour l’Afrique.
Selon WaleShonibare, directeur des Solutions financières, de la Politique et de la Régulation de l’énergie, le soutien de la Banque à un fonds de capital-investissement axé sur la promotion des énergies renouvelables en Afrique va aider les pays africains à respecter leurs contributions déterminées au niveau national et leurs obligations au titre de l’Accord de Paris.
Christopher Clarke, co-directeur associé d’Inspired Evolution, a déclaré : «La Banque africaine de développement a toujours soutenu Inspired Evolution depuis 2010 et ce troisième engagement de capitaux témoigne de notre partenariat de confiance qui s’est établi dans la réalisation des objectifs climatiques de la Banque pour l’Afrique».
Wayne Keast, co-directeur associé d’Inspired Evolution, a ajouté : «L’investissement de la Banque africaine de développement valide nos résultats et notre approche pointue de la gestion des investissements pour accélérer la transition de l’Afrique vers une énergie propre ».
La BAD et les partenaires du nouveau fonds vont continuer à fournir du capital de croissance et des fonds propres d’infrastructure pour soutenir l’énergie renouvelable et durable, et se concentrer sur la décarbonisation, la décentralisation et la numérisation comme stratégies clés d’atténuation des changements climatiques et de transition énergétique.
Avec APO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*