Conflit ethnique Teke-Yaka : l’Union européenne s’imprègne de la situation des personnes déplacées

Du 21 au 23 septembre 2022, le chef de la Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaigner, effectue une visite de travail dans la ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu.
Selon le communiqué parvenu à notre Rédaction, ses échanges avec les autorités provinciales ainsi que les acteurs locaux de développement tournent autour des stratégies et perspectives de développement de la province.
Par rapport à la situation sécuritaire, l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC s’informera auprès du gouverneur de province de la manière dont il fait face à l’afflux de personnes déplacées qui fuient les atrocités provoquées par le conflit ethnique Teke-Yaka à Kwamouth dans la province de Mai-Ndombe.
A l’instar de la cité de Bunagana située dans la province du Nord-Kivu et occupée depuis près de trois mois par le M23, le conflit Teke-Yaka défraie également l’actualité en RDC. Une délégation gouvernementale s’est d’ailleurs rendue en vain à Kwamouth et Kwango pour régler ce conflit. En plus, avant son départ à New York où se tient actuellement la 77ème assemblée générale de l’ONU, le chef de l’Etat, Félix- Antoine Tshilombo s’était résolu d’intervenir en recevant les chefs coutumiers de deux camps.
Avec la société civile et les organisations non gouvernementales de développement, il sera question, pour Jean-Marc Châtaigne, de recueillir les priorités ainsi que leurs attentes vis-à-vis de l’Union européenne dans leurs domaines d’intervention respectifs, dans la perspective d’accompagner le processus de développement à la base.
Par ailleurs, il prévoit aussi de visiter les stations mimographiques et des signaux de balisage installés sur le fleuve Congo dans le cadre du Projet d’appui à la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC (PANAV) financé par l’Union européenne.
Dans la foulée, il s’entretiendra avec les responsables locaux de la Régie des Voies Aériennes, (RVA), les opérateurs membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et les responsables de l’Office des Routes (OR).

Véron K.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*